Françoise HULAUD du Rotary Club de Nantes Dobrée désignée au poste de Gouverneur du District 1510 pour l’année rotarienne 2021/2022.

Réunie à Cholet le 2 Mars 2019, La Commission de nomination  du Gouverneur du District 1510 a désigné Françoise HULAUD du Rotary Club de Nantes Dobrée à ce poste pour l’année rotarienne 2021/2022.

Françoise HULAUD  est devenue rotarienne  en Décembre 1997 à l’occasion de la remise de charte du Rotary Club Nantes Dobrée dont elle fut la première Présidente.

Lors de l’année rotarienne  2006/2007,  sous le Gouvernorat de Jean-Michel Jolivel, Françoise assura la fonction de Secrétaire du District, ce qui lui a permis de découvrir de l’intérieur cet échelon essentiel de l’organisation du Rotary lnternational.

En 2008 Françoise devint  D.Y.E.C.  (Présidente de la Commission échanges de jeunes du District)

Depuis 2017, François HULAUD est D.N.G.C. (Présidente de la Commission Jeune Générations du District) ce qui lui permet d’avoir une vision plus globale de l’ensemble des actions Jeunesse du District.

IMG_2541

Pour Françoise HULAUD, les deux axes forts du Rotary sont pour elle le service et la paix dans le monde.

La devise du Rotary International « SERVIR d’ABORD » est déclinée au quotidien par l’ensemble des rotariens et elle souhaite être à son tour au service des rotariens qui composent le District pour les aider à réaliser leurs actions et atteindre leurs objectifs.

La paix est pour elle un idéal qu’il est possible d’atteindre par une meilleure connaissance de l’autre et la dimension internationale du Rotary – qu’elle vit au quotidien dans les échanges de jeunes – est essentielle pour cette connaissance de l’autre. elle souhaite mettre en valeur cette dimension internationale qui est une chance pour le Rotary.

Parcours de vie de Françoise Hulaud :
Vie familiale :

Née le 26 août 1954 à Saumur (49)

Mariée à Jean-Jacques

4 enfants, 6 petits-enfants

Formation universitaire :

1975 Master I – Faculté de droit, Rennes (35)

1977 Examen professionnel d’Huissier de Justice

Parcours professionnel :

1975 à 1978 – Clerc d’Huissier de Justice, Dinan (22)

1979 à ce jour – Huissier de Justice, Nantes (44)

1994 à 2009 – Membre de la Chambre Départementale des Huissiers de Justice de Loire-Atlantique

2003 à 2005 – Présidente de la Chambre Départementale

2008 à ce jour – Membre de la Chambre Régionale des Huissiers de Justice C.A’ de Rennes

2072 à 2014 – Présidente de la Chambre Régionale

2014 à ce jour – Syndic de la Chambre Régionale

Parcours rotarien :

Paul Harris Fellow (5 Saphirs)

1997/1998 – Présidente fondatrice du Rotary Club Nantes Dobrée

2006/2007 – Secrétaire du District 1.510

2007 à ce jour – Membre de la commission Student Exchange du district 1510

2008 à 2012 – D.Y.E C. (Présidente de la Commission échanges de jeunes du District)

2017 à ce jour – D.N.G.C. {Présidente de la Commission Jeune Générations du District)

Vie associative :

1981- 1995 – à Membre de la Jeune Chambre Economique de Nantes

1993 à 1994 – Présidente de la Jeune Chambre Economique de Nantes

1996 Présidente fondatrice du Comité des 40 (anciens membres Jeune Chambre Economique)

Distinctions :

Chevalier de la Légion d’honneur

Sénateur jeune Chambre Economique

Loisirs : 

Voyages : * 20 ans de voyages d’été en caravane à la découverte de l’Europe * Etats-Unis, Japon, Australie, Thaïlande, Birmanie –

Lecture – Cinéma.

 

Tournois de bridge, tarot et belote organisés par le Rotary Club La Baule Atlantique au profit l’association ‘’ Des Petits Doudous ‘’ et d’enfants Ukrainiens handicapés.

Le Rotary Club La Baule Atlantique a organisé le Dimanche 20 Janvier dernier des tournois de bridge, tarot et belote au profit de :
L’association ‘’ Des Petits Doudous ‘’ qui prend en charge le stress des enfants à l’hôpital de Saint-Nazaire.
D’enfants handicapés Ukrainiens (fabrication de fauteuils roulants adaptés)

Flyer Bridge

 

IMG_8633 (5)

L’Association des Petits Doudous a pour objet d’améliorer le vécu des enfants qui doivent subir une intervention chirurgicale à la cité sanitaire de Saint-Nazaire. Ceci afin de diminuer leur stress. Toute la gestion de cette association se fait à titre bénévole par les soignants qui font partie du bureau.

petits doudous

Description :

les actions des Petits Doudous actions s’articulent autour de quatre pôles :

– Permettre aux enfants de coller des gommettes sur leurs masques d’anesthésie. Ainsi familiarisés avec ce dernier, l’anesthésie au masque est vécue de façon plus douce.

– Offrir un « petit cadeau » (notamment un Doudou pour les plus petits) à chaque enfant âgé de 0 à 12 ans quand il arrive en salle de réveil. Le but est de leur faire attendre en douceur le moment de retrouver leurs parents et de leur laisser une image bienveillante de leur passage au bloc opératoire.

– Permettre aux enfants de 3 à 12 ans de bénéficier du jeu « Le Héros c’est toi ! ». Ce jeu interactif sur tablette multimédia  a été développé par nos collègues rennaises et accompagne l’enfant depuis sa chambre jusqu’à son entrée en salle d’opération, en lui expliquant de façon ludique ce qu’il vit. Ainsi diverti, sa journée opératoire lui paraît plus courte mais surtout plus douce.

– Nous disposons de deux programmes musicaux pour les 12/18ans. L’un est composé de musiques actuelles et vise à divertir. L’autre s’appelle « Music care », il vise à réduire les consommations médicamenteuses et à soulager de façon efficace le stress et la douleur par la musique.

RLB 1 (1 sur 1) (1)

Un autre projet verra le jour très prochainement : les plus jeunes patients pourront se rendre au bloc opératoire en voiture électrique.

A noter que la mise en place de l’ensemble de ces « Petits Moyens » nous permet d’observer un détournement de l’attention des enfants (diversion), une diminution du recours aux traitements anxiolytiques avant les interventions (prémédications), l’obtention plus facile d’une « alliance patient/soignant », une baisse de la douleur en post-opératoire, une réduction du temps de passage en salle de réveil et de l’hospitalisation. A cela s’ajoutent une plus grande satisfaction des parents et une amélioration des conditions de travail par diminution des pleurs (notamment en salle de réveil).

Bénéficiaires :

Les enfants de o à 18 ans devant subir une intervention chirurgicale à la cité sanitaire de Saint-Nazaire. En 2018, nous avons accueilli 2155 patients entre 0 et 18 ans .

 Développement durable :

Enfin, il faut savoir que notre association est basée sur le développement durable. Nous récupérons le matériel cuivré ainsi que les métaux habituellement jetés au bloc opératoire. Leur vente à un ferrailleur nous apporte des financements. En 2018, nous avons ainsi récupéré 614 Kg de déchets. Acheminés bénévolement par nos soins chez un ferrailleur, cela nous a permis de générer  682 euros.

¤ Pour plus d’informations, vous pouvez nous contacter via  notre page Facebook : « Les P’tits Doudous de Saint-Naz’ »

Sophie Chesnel (Présidente) 06 84 23 20 57

Catherine Jaunasse (Secrétaire) 06 74 16 34 47

Thème présidentiel 2019/2020

Le Président 2019/2020 du Rotary International annonce son thème présidentiel

Le président-élu du Rotary International Mark Daniel Maloney a dévoilé sa vision qui vise à renforcer le Rotary, appelant les dirigeants à étendre les relations avec leurs collectivités, et à adopter des modèles d’effectifs innovants de clubs.
Mark Maloney, membre du Rotary club de Decatur (États-Unis) a dévoilé lundi son thème présidentiel pour 2019/2020, Le Rotary connecte le monde, aux gouverneurs entrants lors de l’Assemblée internationale à San Diego, aux États-Unis.

20190114_US_676

« Le premier point est de développer le Rotary – et ainsi développer notre service ; développer l’impact de nos actions et, le plus important, développer notre effectif pour que nous puissions travailler à plus grande échelle », a-t-il déclaré.
Mark croit fermement que renforcer nos relations est au cœur de l’expérience du Rotary.
« [Le Rotary] nous permet de nous connecter les uns aux autres de multiples façons et par-delà nos différences », a-t-il déclaré. « Cela nous donne l’opportunité de rencontrer des personnes que nous n’aurions peut-être jamais pu croiser, notamment des personnes qui nous ressemblent. Cela nous rapproche des communautés, d’opportunités professionnelles et de personnes qui ont besoin de notre aide ».
Mark Maloney a aussi appelé chaque club Rotary et Rotaract à créer une commission composée de membres représentant les groupes de leurs communautés qui ne le sont pas suffisamment au sein de leur club.
« Grâce au Rotary, nous touchons à une incroyable diversité humaine sur la base d’une dynamique unique, forgeant des liens profonds et solides dans la poursuite d’un objectif commun. Dans un monde plus divisé que jamais, le Rotary nous connecte les uns aux autres », a-t-il ajouté.
culture actuelle : être réaliste dans nos attentes, respecter notre calendrier et ouvrir les événements rotariens de tous niveaux à nos familles. »

Le rotary connecte le monde

Relations avec les Nations unies

Au cours de l’année 2019/2020, le Rotary organisera une série de conférences présidentielles à travers le monde sur la relation entre le Rotary, les Nations Unies et les objectifs du développement des Nations unies que soutiennent beaucop d’actions rotariennes. Plus d’informations seront disponibles en juillet.
En 2020, l’Organisation des nations unies célébrera les 75 ans de sa création et de sa mission de paix. Le Rotary fut l’une des 42 organisations que les États-Unis avaient invité comme consultant pour sa délégation, à la conférence de San Francisco en 1945 qui avait mené à la création de la Charte des Nations unies.
Depuis des décennies, le Rotary travaille main dans la main avec les Nations unies pour faire face aux crises humanitaires dans le monde. Aujourd’hui, le Rotary possède le plus haut statut de consultant qu’attribuent les Nations unies aux ONG.
« Le Rotary partage l’engagement de l’ONU pour un monde plus pacifique, plus respectueux de l’environnement et en meilleur santé, a-t-il expliqué. Et le Rotary propose une chose contre laquelle aucune autre organisation peut rivaliser : une infrastructure permettant aux gens de tous horizons d’agir ensemble dans un esprit de service et de paix et de prendre des mesures significatives pour atteindre cet objectif. »

Dictée organisée par le Rotary Club La Baule Atlantique au profit de la section (SEES /IME) de l’association Jeunesse et Avenir de La Baule

Le Rotary Club  » La Baule Atlantique  » a organisé le Samedi 24 Novembre dernier une dictée au profit de la section (SEES /IME) de l’association Jeunesse et Avenir de La Baule, établissement qui accueille des enfants de 4 à 20 ans, déficients intellectuels ou autistes.45593377_1091656280994462_205740048853762048_n
Cette dictée a été animée par Bernard Bertho, auteur de « 100 ans d’aviation à La Baule Escoublac »

Ouest France BB le 6-11-2018

Texte de la dictée

Anniversaire

Ce dix-sept août mille neuf cent dix-huit les bruits du matin encore mêlés de nuit enveloppent Escoublac, dans l’aurore habituelle des musiques connues. Le cortège des délices accoutumées, peuple le silence. Dès potron-minet ce fut l’angélus qui envahit l’air de sa voix d’airain, puis le chant vernaculaire du coq, enfin la mélodie de l’enclume sous l’archet du marteau. A ce moment-là, ces tout premiers balbutiements casse-cou de l’aviation s’annoncent inoubliables, ineffaçables.

L’aérodrome du Bourget, quant à lui, s’emplit du vacarme des grands jours. Des ouvriers passèrent avec un bard d’où dégoulinent quelques gouttes des bidons d’huile. Le pilote Joseph Houssais reste plusieurs minutes à fourrager sa chevelure, à ba²yer aux corneilles. Tandis qu’une voix hystérique, venue de l’assistance entame un hymne louangeur, dans un paroxysme aigu.

Ce samedi l’aéropostale, avec cette première expérience sort de sa chrysalide pour prendre un essor inouï. Le pilote et son mécanicien américain récitent tout bas, les confiteor de leur enfance pour mettre les aléas imprévisibles de leur côté. Ils se sont fait répartir toutes les tôches aisées ou fatigantes.

Dans la tranquillité atmosphérique de la voûte immense, Joseph les yeux rivés derrière d’olympiennes lunettes, guide son appareil, escorté par des cohortes bigarrées d’onorés à huppe blanche, d’escouades hétéroclites de phalaropes à bec étroit ou, par métaphore d’harpailles énervées de mauvais garnements de pluviers.

A son arrivée dans le ciel d’Escoublac le Letord, sort de l’infini du ciel céruléen, d’un bleu intense pour atterrir sur le terrain d’aviation. Avec emphase et bouffissure les édites et les anonymes pérorent sur cet exploit. Ils deviennent des thuriféraires complaisants, des panégyristes doucereux, voire des laudateurs empressés.

De-ci de-là, chacun cabole, clabaude, conspire, s’exclame ! Au temps pour moi où j’étais au front conclut l’un d’eux je sombrais dans les abysses de la souffrance, en voyant tant d’avions disparaître. Ici même avec les éclats de balles dans la carlingue, le Letord réalise une performance et sait se fondre dans un mur de certitude empathiques. Les Gentilés émerveillés ne seraient pas là sans toi, le pilote, qui vins jusqu’au terrain d’atterrissage. Les dépêches étasuniennes que tu as apportées seront aimées. Cette arrivée-enthousiaste que tu as fait applaudir, restera dans nos regards.

Bernard BERTHO

IMG_2016

Le Rotary Club La Baule Atlantique contribue à une action humanitaire internationale.

UKRAINE/GLOBAL GRANT : Chaise Roulante Pédiatrique – Transport des personnes handicapées

Global Grant/Domaine d’intérêt Humanitaire.
Objectif de projet et durabilité

Etude d’un prototype d’un nouveau fauteuil roulant pédiatrique pour enfants handicapés en Ukraine. Le prototype sera un combiné d’une poussette et d’une chaise roulante mécanique. A l’heure actuelle, il n’existe pas de chaise roulante en

Ukraine qui soit pliante, suffisamment légère, avec des roues beaucoup plus solides et adaptée aux besoins très spécifiques des familles. Il y a un besoin considérable pour les familles vivant dans les immeubles construits sous l’Union Soviétique. La majorité des enfants handicapés utilise une chaise de type poussette de bébé qui est beaucoup trop petite pour leur corps, ne leur procure pas de support adéquat et crée en fait de nouveaux problèmes physiques.

– Un véhicule entièrement équipé pour la distribution des chaises roulantes, le transport des adultes et enfants handicapées et le transport de matériel médical, est une nécessité.

kids (1)

Description du projet
  1. a) Etude du prototype du fauteuil roulant pédiatrique à l’Université d’Akron (Ohio).
  2. b) Un van équipé pour fauteuils roulants et transport des personnes handicapées et de matériel médical.

University of Akron (1)

Les  membres de l’université d’Akron chargés de l’étude du prototype du fauteuil roulant pédiatrique

Partenaires : collaboration de 3 Districts du Rotary

– District 6630, Ohio – Rotary Club d’Akron et autres Clubs du District.

– District 5240, Californie – Rotary Club de Conejo Valley et autres Clubs du District.

– District 2232, Ukraine-Belarus – Rotary Club de Kiev, Balzac.

Autres partenaires

– Rotary Club la Baule Atlantique, France – Rotary Club Liège Pont des Arches, Belgique -Rotary CIP

– God’s Hidden Treasures, Bila Tserkva, Ukraine

– Barnabas, Kramatorsk, Ukraine – Université d’Akron (Centre de Design)

Budget total : $ 85.000 usd

$15.000 – Etude du prototype et design (matériel pour tester 2 prototypes en Ukraine, avec frais de déplacement de deux ingénieurs ukrainiens).

$70.000 – Achat du véhicule, van spécialement équipé.

Projection financière de $ 42.500 usd

$22.500 : Akron et autres clubs du District 5630

$15.000 : District 4250 (clubs de Californie + clubs français et belges)

$  5.000 : District 2232 (clubs d’Ukraine-Belarus)

group (1)

Le Rotary Club La Baule-Atlantique au service de la paix

Le Rotary International comprend, dans le monde, 1.200 000 membres dans plus de 35.000 Clubs répartis en 530 Districts qui ont chacun un Gouverneur. Cette association mondiale, d’hommes et de femmes unis par l’action humaniste et humanitaire, encourage l’observation de règles de haute probité et fait progresser l’entente et la paix dans le monde. Si des actions locales et nationales sont souvent réalisées, la visite du Gouverneur est l’occasion pour les clubs d’abonder à la Fondation Rotary.

Pourvoyeur de bourses internationales, en faveur des jeunes générations,  le plus important du monde, la Fondation Rotary voit dans cette action un investissement sûr pour l’avenir et une démarche nécessaire pour l’amélioration de la compréhension et de la bonne volonté dans le monde. Le Rotary détient aujourd’hui au sein des Nations unies, le plus haut niveau consultatif donné à une organisation non gouvernementale.

Le 19 Septembre, lors de sa visite au Rotary Club La Baule Atlantique, le Gouverneur du District 1510 (Loire Atlantique – Vendée – Maine et Loire – Sarthe et Deux Sèvres) Michel Bertotti s’est vu remettre, par le Président du Club, Yannick Boyer, un chèque de 1.000,00 euros en faveur de la Fondation Rotary et plus précisément du programme des Centres Universitaires du Rotary pour la Paix et la Résolution des Conflits.

Photo remise chèqueMichel Bertotti, Gouverneur, Yannick Boyer, Président du Club et Georges Aymeric, Trésorier.

Au travers de formations universitaires, de stages sur le terrain, les Centres du Rotary pour la paix forment les décideurs qui deviendront des catalyseurs de la paix ainsi que de la prévention et de la résolution des conflits. Les bourses couvrent les frais de scolarité, l’hébergement et les repas, le transport aller-retour, ainsi que tous les frais de stage et d’études sur le terrain.

Depuis un peu plus d’une décennie, les Centres du Rotary pour la paix ont formé plus d’un millier de diplômés à des carrières dans la construction de la paix. Un grand nombre d’entre eux occupent aujourd’hui des postes clés dans des organisations internationales comme les Nations unies ou la Banque mondiale.

Vu dans la Presse

Ouest-France Mardi 2 Octobre 2018

L'Echo de la Presqu'Île le 05-10-2018

Sélection du President du Rotary International pour l’année rotarienne 2020/2021

Sushil Gupta est choisi pour devenir président du Rotary en 2020/2021

Par Teresa Schmedding

La commission de nomination du président du Rotary International a sélectionné Sushil Gupta, du Rotary club de Delhi Midwest (Inde), qui deviendra officiellement président 2020/2021 du Rotary International le 1er octobre 2018 si aucune candidature en opposition n’est présentée d’ici là.

M. Gupta veut étendre la portée humanitaire du Rotary et augmenter la diversité de son effectif. 

sushil gupta

Sushil Gupta du Rotary club de de Delhi Midwest (Inde).

Rotarien depuis 1977, Sushil Gupta est membre du Rotary club de Delhi Midwest. Il a occupé les postes de gouverneur, de training leader à l’Assemblée internationale, de conseiller d’un groupe d’appui ou encore de membre, vice-président et président de plusieurs commissions du Rotary.

bbbM. Gupta a reçu un doctorat honoris causa en sciences de l’université IIS de Jaipur en reconnaissance de sa contribution à la conservation de l’eau. Il est aussi récipiendaire du prestigieux prix Padma Shri, la quatrième distinction civile la plus élevée de la République d’Inde, décernée par le président indien pour services distingués dans le tourisme et le travail social.

M. Gupta a reçu la Distinction de la Fondation Rotary pour services éminents en raison de son soutien à ses programmes humanitaires et éducatifs. Avec son épouse Vinita, ils sont également Donateurs majeurs et membres du Cercle Paul Harris. 

téléchargement

Sushil Gupta est président et directeur général d’Asian Hotels (West) Ltd., propriétaire du Hyatt Regency Mumbai et du JW Marriott Aerocity New Delhi. Il a été président de la Fédération des associations hôtelières et de restauration d’Inde, et membre du conseil d’administration de la société de financement du tourisme en Inde. Il est actuellement président d’Experience India, un partenariat public-privé entre l’industrie du tourisme et le gouvernement indien pour promouvoir l’Inde en tant que destination touristique. Il est également vice-président du Himalayan Environment Trust et il siège au conseil d’administration d’Operation Eyesight Universal, en Inde. 

 

Composition de la commission de nomination :

Kazuhiko Ozawa du Rotary club de Yokosuka (Japon) ; Manoj D. Desai du Rotary club de Baroda Metro (Inde) ; Shekhar Mehta du Rotary club de Calcutta-Mahanagar (Inde) ; John G. Thorne du Rotary club de North Hobart (Australie) ; Guiller E. Tumangan du Rotary club de Makati West (Philippines) ; Juin Park du Rotary club de Suncheon (Corée du Sud) ; Elio Cerini du Rotary club de Milano Duomo (Italie) ; Gideon M. Peiper du Rotary club de Ramat Hasharon (Israël) ; Per Høyen du Rotary club d’Aarup (Danemark) ; Paul Knijff du Rotary club de Weesp (Vechtstreek-Noord) (Pays-Bas) ; Sam Okudzeto du Rotary club de Accra (Ghana) ; José Ubiracy Silva du Rotary club de Recife (Brésil) ; Bradford R. Howard du Rotary club de Oakland Uptown (États-Unis) ; Michael D. McCullough du Rotary club de Trenton (États-Unis) ; Karen K. Wentz du Rotary club de Maryville (États-Unis) ; Michael K. McGovern du Rotary club de South Portland-Cape Elizabeth (États-Unis) ; et John C. Smarge du Rotary club de Naples (États-Unis).

Qu’est devenue l’expédition de Monsieur de Lapérouse ?

Qu’est devenue l’expédition de Monsieur de Lapérouse ? :
Conférence de Pierre Sterlingot du Rotary Club  ‘Paris-Est’ faite le Mercredi 18 Juillet au Rotary Club ‘La Baule-Atlantique’

ps et ybYannick Boyer, Président du Rotary Club La Baule-Atlantique accueillant Pierre Sterlingot

« A-t-on des nouvelles de Monsieur de Lapérouse ? », aurait interrogé Louis XVI avant de monter sur l’échafaud.

LE MONDE | 18.03.2005 à 19h18 • Mis à jour le 19.03.2005 à 15h45 |

Par Claudine Wéry – Nouméa (Nouvelle-Calédonie) de notre correspondante

 » A-t-on des nouvelles de Monsieur de Lapérouse ? « , aurait interrogé Louis XVI avant de monter sur l’échafaud. Plus de deux siècles après, une bande de copains de Nouvelle-Calédonie, férus d’histoire et de plongée sous-marine, tentent de lui répondre. La clé du  » Mystère Lapérouse « , l’une des plus grandes énigmes de l’histoire de la marine française, se trouve à Vanikoro, une minuscule île de l’archipel des Salomon, dans le Pacifique sud.

essaiPierre Sterlingot, un conférencier passionnant.

Louis_XVI_et_La_PérouseLouis XVI donnant ses instructions à La Pérouse

C’est là que gisent, depuis 1788, les deux épaves de l’expédition Lapérouse, celles de l’Astrolabe et de la Boussole. Mais comment ces frégates ont-elles fait naufrage ? Qu’est devenu Lapérouse ? Y a-t-il eu des survivants ? Ont-ils quitté Vanikoro ? Mystère…

Le comte Jean-François de Galaup de Lapérouse, capitaine de vaisseau brillant et expérimenté, quitte Brest le 1er août 1785 à la tête d’une des plus grandes expéditions autour du monde de son temps. Il emmène avec lui quelque 220 hommes parmi lesquels des botanistes, des médecins, des naturalistes, un chirurgien… toute la fine fleur des milieux scientifiques.

255px-Plaque_Lapérouse_(Brest)Plaque commémorative à Brest

En ce siècle des Lumières, l’Angleterre et la France se livrent une âpre concurrence sur les mers du monde, et Louis XVI prépare lui-même cette expédition destinée à cartographier ce qui a  » échappé à l’œil  » du Britannique James Cook. Cette quête du savoir sur les mers du globe doit durer quatre ans et couvrir 150 000 kilomètres.

Mais le 15 mars 1788, après deux ans et demi d’une incroyable odyssée, Lapérouse lève l’ancre de Botany Bay, non loin de l’actuelle Sydney en Australie, et fait parvenir son dernier message au maréchal de Castries, ministre de la marine. L’explorateur met le cap à l’est, en direction de Tonga et de la Nouvelle-Calédonie, et disparaît à jamais.

Quarante ans plus tard, en 1827, un capitaine irlandais, Peter Dillon, localise une des épaves sur le récif de Vanikoro, au nord-est de l’Australie. La seconde ne sera découverte qu’au début des années 1960, à moins d’un mille de la première.

Depuis 1981, l’association Salomon, fondée par Alain Conan, chef d’entreprise de Nouméa à la fibre aventurière, a repris l’enquête pour tenter d’élucider les circonstances dans lesquelles Lapérouse et les siens ont disparu. Ils ne sont à l’origine qu’une douzaine,  » unis par l’amitié et la passion pour l’explorateur « , comme le raconte Henri Goiran, ancien plongeur de Cousteau et fidèle de l’association.

 » C’était très amateur à l’époque. Je crois que, pour la première campagne, ils n’étaient même pas sûrs de trouver les épaves, mais les habitants de Vanikoro les ont vite orientés « , confie Pierre Larue, photographe de l’association depuis 1986. Avec les voiliers des uns et des autres, nos hommes, tous plongeurs, mettent le cap sur les Salomon et entament leurs investigations sous-marines.

La pêche est miraculeuse. Dès les premières campagnes, des milliers de pièces vaisselle, verroterie, couverts en argent, montre, sculptures ­ sont remontées du fond de l’océan.

Craignant d’être considérés comme des pilleurs d’épaves, les membres de l’équipe s’adjoignent, à partir de 1986, des archéologues, qui apportent une caution scientifique et historique aux travaux. Restaurées, traitées et authentifiées, les pièces remontées sont exposées au Musée Lapérouse d’Albi et au Musée d’histoire maritime de Nouvelle-Calédonie.

La_Pérouse_la_Boussole_l'Astrolabe.svg Trajet emprunté par l’expédition de La Pérouse jusqu’à Botany Bay.

A terre, lors de la cinquième campagne en 1999, les recherches prennent un tour inespéré avec la découverte d’un  » camp des Français « . Une archéologue du département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines du ministère de la culture et un autre de l’Institut de recherche pour le développement de Nouméa sont sur place.  » On a retrouvé des pierres à fusil, des balles de mousquets écrasées, des clous, des boutons d’uniformes, un pied du roi -instrument de mesure- et un canon de méridienne, sur quelques dizaines de mètres carrés « , raconte Alain Conan. Cette découverte, qui confirme la tradition orale des habitants de Vanikoro, atteste que des survivants ont mis pied à terre et qu’un bateau de secours a été construit.

 » L’INCONNU DE VANIKORO « 

En 2003, avec des moyens techniques d’investigation importants, une nouvelle campagne est organisée dans l’espoir de trouver des sépultures sur le camp des Français.

Contre toute attente, la récompense vient des entrailles d’une des épaves, encastrée dans une faille à l’extérieur du récif. Par 15 mètres de fond, un squelette, dans un état de conservation exceptionnel, est découvert, sous une épaisse couche de sédiments.  » D’un seul coup, au lieu de trouver une fourchette, on trouve un type. On se dit alors que cela fait plus de vingt ans qu’on vient là pour tous ces hommes disparus et que l’un d’eux est désormais sous nos yeux « , se souvient avec émotion Henri Goiran.

Les premières expertises révèlent que  » l’inconnu de Vanikoro  » est un homme de stature moyenne, âgé de 31 à 35 ans, et qu’il s’agit sans doute d’un officier ou d’un savant, compte tenu de l’état impeccable de sa denture. A Nouméa, lors d’une cérémonie en décembre 2003, la marine nationale rend  » les honneurs militaires à un de ses hommes, mort à Vanikoro il y a plus de deux cents ans, et qui symbolise tous les marins disparus « . Marc de Lapérouse, descendant de la sœur de l’explorateur, est venu de Londres se recueillir devant la dépouille d’un équipier de son illustre aïeul.

Actuellement, les ossements sont en cours d’expertise à l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où ils livrent lentement leurs secrets. Le dessinateur Gaspard Duché de Vancy a un temps été le candidat le plus sérieux, mais tous les recoupements génétiques n’ont pas abouti, et d’autres pistes sont apparues. Grâce au moulage du crâne, un sculpteur en paléoanthropologie, Elizabeth Daynes, a réalisé une reconstitution saisissante du visage de  » l’inconnu de Vanikoro « . Pour Alain Conan, chef d’orchestre méticuleux de ce long voyage dans le temps, la joie est immense.

En métropole, Portés disparus, second film sur les fouilles de Vanikoro, réalisé par Yves Bourgeois, dont le frère est médecin en Nouvelle-Calédonie et membre de Salomon, rassemble près de 4,5 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion dans l’émission  » Thalassa « , en juin 2004. L’affaire s’emballe et prend une dimension nationale, à mille lieues des toutes premières équipées d’Alain Conan et sa bande.

Une preuve ? Du 18 avril au 16 mai, une ultime campagne de fouilles mobilisera des moyens humains et matériels sans précédent. Placée sous le haut patronage de Jacques Chirac et soutenue par plusieurs ministères ­ défense, culture et recherche ­, l’expédition comptera plus de cent personnes.

Le  » Jacques-Cartier  » et la  » Boussole « 

Bâtiment de la marine nationale basé à Nouméa, le Jacques-Cartier servira de base vie et de plate-forme scientifique à la nouvelle campagne de fouilles, à laquelle participeront notamment une dizaine d’archéologues terrestres et sous-marins, un linguiste du CNRS, un géophysicien et un médecin légiste. Marc de Lapérouse et Alain Fleuriot de Langle, descendant de Paul-Antoine, commandant en second de l’expédition, seront aussi de la partie. Le principal objectif sera d’identifier formellement les sites des épaves, dont l’une est échouée sur un plateau corallien, en partie à l’intérieur du lagon, tandis que l’autre est encastrée dans une faille. Les efforts porteront sur la faille dont de nombreux indices portent à croire que c’est le lieu du naufrage de la Boussole, que commandait Lapérouse. Lors de la découverte du squelette en 2003, les plongeurs étaient arrivés aux portes des appartements de l’explorateur. Les clés du  » mystère Lapérouse  » sont peut-être cette fois à portée de main…

330px-Boussole_La_Perouse_John_PendrayLa Boussole en haute mer, vue par un artiste du XXe siècle.

Un gentilhomme navigateur

Lorsqu’il quitte Brest le 1er août 1785, à la tête des frégates la Boussole et l’Astrolabe, pour un voyage autour du monde commandité par Louis XVI, Jean-François de Galaup de Lapérouse, né à Albi en 1741, a déjà fait ses preuves sur les mers du globe : il a notamment défait les Anglais dans la baie d’Hudson lors de la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Son nouveau périple le conduit d’abord au Brésil, au Chili, à l’île de Pâques, puis à Hawaï.

225px-Jean-François_de_Galaup_comte_de_La_PérouseLe comte Jean-François de Galaup de La Pérouse,

La reconnaissance des côtes de l’Alaska est marquée par la perte d’une vingtaine de marins. Après une étape en Californie, Lapérouse traverse le Pacifique et cabote sur les côtes asiatiques : Canton, Manille, Formose, la Corée, le Japon, puis le Kamtchatka. Il replonge vers le sud. Lors d’une escale à Samoa, douze de ses hommes sont tués dans une rixe avec les indigènes. Le 10 mars 1788, il quitte Botany Bay, en Australie, après avoir confié aux Anglais ses derniers documents de voyage. L’attente de ses nouvelles commence à Versailles. La Révolution survient. L’expédition est déclarée officiellement perdue en 1791.

 

 

Conférence de Madame la Préfète Yvette Mathieu

Rotary Club La Baule Atlantique le Mercredi 27 Juin 2018 : Conférence de  Madame la Préfète Yvette Mathieu,  « Conseillère outre-mer auprès du Défenseur des droits »

une-decision-brutale-mais-qui-fait-partie-des-regles-lorsque-l-on-epouse-le-corps-prefectoral-commentait-hier-yvette-mathieu-apres-la-decision-du-conseil-des-ministres-1508313090Yvette Mathieu

UN REGARD SUR LES CRISES SOCIALES A MAYOTTE ET EN GUYANE

1    Le contexte ouvrez « outre-mer ».
1.1 Pourquoi parle-t-on de singularités des outre-mer ?
1.2 Quelles intérêts porte-t-on pour les outre-mer ?
2    Des territoires en crise.
2.1 Quatre facteurs déclenchant pour la Guyane et Mayotte.
2.2 Des éléments androgènes aggravant.

Conférence Yvette Mathieu 8

Le public attentif

MAYOTTE : l’île au parfum, l’hippocampe, I ‘ile aux tortues, Maoré en shirnaoré
1 D’où vient ce dernier département français.
2 Les conflits démarrent avec la scission de l’archipel des Comores.
3 Les causes de la crise de 2017 et 2018.
  1. l’immigration en expansion.
  2. L’impact des délits politiques de régulation des flux migratoires.
  3. Un point de ruptures et un climat anxiogène.
  4. Comprendre le ressort des crises.
  1. Un département sous doté.
  2. Une départementalisation insuffisamment préparée.
  3. Une immigration invasive.
  4. Une montée de la délinquance.
  5. Des accès aux droits perturbés (éducation, santé, logement).
  6. La pénurie des emplois.
  7. Une violence sociale visible.Des coopérations interrégionales à parfaire.

    MayotteLes Comores et Mayotte

5 Les manifestations des crises.
6 Les avis sur le sujet.
  1. Une situation d’urgence pourtant connue.
  2. Un accident de l’histoire ?
  3. Une mutation trop rapide ?
7 | ce vers quoi aller ?

– LA MISE EN PLACE D’UN PLAN D’URGENCE POUR LA GUYANE

1 Un peu d’histoire : les opérations de peuplement de la Guyane.La GuyaneLa Guyane
2 D’une ouverture à l’altérité vers une relation aux autres d’ordre purement administratif et économique.
3 Identité et culture amérindienne.
  • Les derniers aux événements (Mars 2017).
  1. Les germes d’une crise.
  • L’immigration
  • Les défaillances du service public
  1. Un accord « pour la Guyane dekolé »

 

Pour la dernière réunion de cette année rotarienne, sous la présidence de Michel Renaudineau, cette conférence fut un succès.

La soirée se termina autours d’un apéritif très convivial.

Pour fêter l’arrivée de l’été et des beaux jours, les membres du Club et leurs invités étaient habillés en blanc.

Conférence Yvette Mathieu 12

 

Soirée de passation de pouvoirs

La soirée de passation de pouvoirs entre notre Président 2017/2018, Michel Renaudineau, et son successeur  pour la future année rotarienne, Yannick Boyer se déroula en présence de la majorité des membres du Club et de leurs conjoints le Mercredi 20 Juin dans une ambiance très conviviale.

IMGP0022

Après avoir pris l’apéritif sur la terrasse du siège de notre Club, profitant d’un soleil radieux, ce fut venu le temps de la cérémonie et c’est avec beaucoup d’émotion que nos deux Présidents s’exprimèrent.

IMGP0029 B
Extraits de l’Intervention de Michel Renaudineau :

 » Mes chers amis « 

 » Dans le respect de la procédure de notre Rotary, le temps est venu pour moi de confier la présidence de notre Club à mon successeur élu, Yannick Boyer, à qui j’adresse tous mes vœux pour cette nouvelle année rotarienne.

Je ne m’attarderai pas sur les annales de notre club, ni sur les arcanes de cette année 2017-2018, nous en connaissons l’histoire et son contenu.

Pour la confiance que vous m’avez donnée, pour l’aide précieuse que vous m’avez apportée, pour l’amitié que nous avons partagée, merci à toutes et à tous.

Cette présidence m’a permis d’appréhender notre Rotary. J’ai rencontré de grands Rotariens.

À Nicole, notre secrétaire, je voudrais exprimer mes remerciements pour l’excellence sérieux donnés à sa lourde tâche.

À Claude, notre protocole, je voudrais manifester ma reconnaissance pour avoir su donner à la fonction une élégance que je n’ai jamais rencontrée ailleurs.

À Georges, notre trésorier, j’adresse toute ma gratitude pour l’ensemble de son œuvre et tout particulièrement pour ses conseils avisés que je n’ai jamais hésité à lui emprunter.

À mes prédécesseurs, Jean-Marie et Christian, Je n’oublie pas qu’ils ont su, avant moi, labourer notre champ.

À toi, Jean-Pierre, mon ami, un grand merci d’abord pour la gestion remarquable apportée à la communication de notre club… Gestion remarquable enviée par nombre de Clubs français mais aussi étrangers, j’en suis le témoin.

Merci surtout Jean-Pierre pour tout ce que tu m’as donné, sans jamais ne me demandez rien en échange, seulement d’être un Rotarien.

Mes amis,

Je demeurerai toujours convaincu de l’influence, de la noblesse et de la générosité de notre Rotary, même si je sais bien qu’un jour il ne pourra pas faire l’économie d’une révolution « .

IMGP0035 B

A son tour notre futur Président présenta ses projet.
Extraits de l’Intervention de Yannick Boyer :

IMGP0044 B

« – Appel à la candidature d’un président nommé par la présentation du principe mécanique de la roue/engrenage, symbole du Rotary, et de son entrainement par un axe et sa clavette (rôle spécifique du président).

– Prise de contact avec Paolo, l’étudiant philippin qui va nous rejoindre en août pour une année d’étude en France, il est passionné de golf et trouve un intérêt particulier à venir sur la Baule.

– La consultation des membres du club pour construire un programme équilibré va se poursuivre doucement tout l’été. Une assemblée des membres sera organisée  pour la restitution en septembre. D’une manière générale, il sera développé plus d’animation internes (conférences, visites, animation de soirée avec quelques surprises). Étant un club service nous développerons deux grandes activités : un loto et une nouvelle action susceptible de devenir notre action phare.

Nous regrettons de n’avoir pu mettre en place un agenda commun à tous les clubs de la presqu’île, aussi le programme de l’été sera simple et amical à notre siège ; il restera ouvert à tous.

Chaque président apporte son expérience, je serais heureux à mon tour de vous faire découvrir et partager les mondes qui m’intéressent. »

Cadeaux