Le Rotary Club La Baule-Atlantique au service de la paix

Le Rotary International comprend, dans le monde, 1.200 000 membres dans plus de 35.000 Clubs répartis en 530 Districts qui ont chacun un Gouverneur. Cette association mondiale, d’hommes et de femmes unis par l’action humaniste et humanitaire, encourage l’observation de règles de haute probité et fait progresser l’entente et la paix dans le monde. Si des actions locales et nationales sont souvent réalisées, la visite du Gouverneur est l’occasion pour les clubs d’abonder à la Fondation Rotary.

Pourvoyeur de bourses internationales, en faveur des jeunes générations,  le plus important du monde, la Fondation Rotary voit dans cette action un investissement sûr pour l’avenir et une démarche nécessaire pour l’amélioration de la compréhension et de la bonne volonté dans le monde. Le Rotary détient aujourd’hui au sein des Nations unies, le plus haut niveau consultatif donné à une organisation non gouvernementale.

Le 19 Septembre, lors de sa visite au Rotary Club La Baule Atlantique, le Gouverneur du District 1510 (Loire Atlantique – Vendée – Maine et Loire – Sarthe et Deux Sèvres) Michel Bertotti s’est vu remettre, par le Président du Club, Yannick Boyer, un chèque de 1.000,00 euros en faveur de la Fondation Rotary et plus précisément du programme des Centres Universitaires du Rotary pour la Paix et la Résolution des Conflits.

Photo remise chèqueMichel Bertotti, Gouverneur, Yannick Boyer, Président du Club et Georges Aymeric, Trésorier.

Au travers de formations universitaires, de stages sur le terrain, les Centres du Rotary pour la paix forment les décideurs qui deviendront des catalyseurs de la paix ainsi que de la prévention et de la résolution des conflits. Les bourses couvrent les frais de scolarité, l’hébergement et les repas, le transport aller-retour, ainsi que tous les frais de stage et d’études sur le terrain.

Depuis un peu plus d’une décennie, les Centres du Rotary pour la paix ont formé plus d’un millier de diplômés à des carrières dans la construction de la paix. Un grand nombre d’entre eux occupent aujourd’hui des postes clés dans des organisations internationales comme les Nations unies ou la Banque mondiale.

Vu dans la Presse

Ouest-France Mardi 2 Octobre 2018

L'Echo de la Presqu'Île le 05-10-2018