A propos du Rotary

POA_SpotlightAd_Connect_FR[1]

Le Rotary International

https://www.rotary.org

 Le Rotary International est une organisation apolitique unie à travers le monde pour apporter un service humanitaire à tous les peuples, indifféremment de leur nationalité ou croyance religieuse.

Le Rotary a vu le jour à Chicago, Illinois, aux États-Unis le 23 février 1905. C’est à cette date que son fondateur, Paul P. Harris, avocat, tint la première réunion, en compagnie de trois amis, Silvester Schiele, négociant en charbon, Gustavus H. Loehr, ingénieur des mines et Hiram E. Shorey, tailleur. Ils étaient d’origine allemande, suédoise, irlandaise, américaine et appartenaient aux confessions protestante, catholique et israélite.

The first four Rotarians: Silvester Schiele, Paul P. Harris, Hiram Shorey, and Gustavus Loehr, circa 1905-1912.

À l’origine, l’idée de Paul Harris était de promouvoir la solidarité entre hommes d’affaires, mais, très vite, la notion d’une action humanitaire vint se greffer sur cet objectif. Les réunions étaient tenues à tour de rôle sur le lieu de travail de chacun des membres, d’où le nom de Rotary. Les premiers mois furent difficiles, de nombreuses discussions très vives sur l’évolution souhaitable opposant les membres du premier club. Ce n’est que fin 1906 que put être envisagé sereinement le développement du Rotary.

37913427_1976107509092349_34603537891590144_n

Thème

Philosophie :

Selon ses statuts officiels, le Rotary a pour objectif de cultiver l’idéal de servir auquel aspire toute profession honorable et, plus particulièrement, s’engage à :

  1. Mettre à profit les relations et contacts pour servir l’intérêt général ;
  2. Observer des règles de haute probité dans l’exercice de toute profession ; reconnaître la dignité de toute occupation utile ; considérer la profession de chaque Rotarien comme un vecteur d’action au service de la société ;
  3. Appliquer l’idéal de servir dans la vie privée, professionnelle et publique ;
  4. Faire progresser l’entente entre les peuples, l’altruisme et le respect de la paix par le biais de relations amicales entre les membres des professions, unis par l’idéal de servir.

 Le « critère des quatre questions »

est une série d’interrogations devant servir à définir si une action est bonne ou non. Il est conçu comme suit :

En regard de ce que nous pensons, disons ou faisons :        

Est vrai ?

Est-ce juste ?     

Est-ce source de bonne volonté ?      

Est-ce équitable et bénéfique pour chacun ?

La Fondation Rotary :

Créée dès 1917 comme fonds de dotation, la Fondation Rotary a pris son nom actuel en 1928. En 1983, elle est érigée en association à but non lucratif (non-for-profit corporation) selon les lois de l’État de l’Illinois aux États-Unis. La Fondation est gérée par son propre conseil d’administration exclusivement à des fins charitables et éducatives, conformément à ses textes fondateurs.

La Fondation Rotary, juridiquement et financièrement distincte du Rotary International, a pour objectif affiché de soutenir financièrement les buts et missions du Rotary et de l’aider à promouvoir l’entente entre les peuples au travers de programmes éducatifs et humanitaires aux niveaux local, national et international.

Elle agit soit par elle-même (bourses d’études, échanges de groupes de jeunes professionnels, …), soit en subventionnant diverses actions montées par les Rotary clubs, seuls ou en coopération (creusement de puits, actions d’alphabétisation, …). Sous le nom de « programme PolioPlus », elle participe enfin à l’effort mondial d’éradication de la poliomyélite qu’elle s’est engagée à accompagner jusqu’à son complet achèvement.

Finances.                                                                                                                         La Fondation Rotary est essentiellement financée par des contributions volontaires, venant ou non de Rotariens. Pour l’année comptable 2008-2009, leur montant dépasse 720 millions de dollars, dont 80 millions de dollars en provenance de la Fondation Bill & Melinda Gates pour le programme PolioPlus. Les programmes humanitaires se voient affecter plus de 47 M $, les programmes éducatifs, PolioPlus, la différence couvrant les dépenses de fonctionnement et de développement, et une dotation aux fonds propres.

Charity Navigator, organisme américain d’évaluation de la santé financière et de la transparence des organisations de bienfaisance, note la Fondation Rotary à hauteur de 67,75 sur un maximum de 70.

PolioPlus.                                                                                                                    Le programme PolioPlus a été lancé par le Rotary en 1985 avec pour objectif l’éradication de la poliomyélite par la voie de la vaccination des enfants, et ce pour 2005, année du Centenaire du Rotary.

En 1988, l’Organisation mondiale de la santé prenait le relais en lançant The Global Polio Eradication Initiative (Initiative globale d’éradication de la polio – GPEI), en partenariat avec le Rotary, l’UNICEF (United Nations Children’s Fund – Fonds des Nations Unies pour l’enfance) et le CDC (US Centers for Disease Control and Prevention – Centres de contrôle et de prévention des maladies) d’Atlanta.

POLIO_ChildVaccinatedAfghanBorder_702x279

Un vaccin oral contre la polio est administré aux enfants franchissant la frontière entre le Pakistan et

l’Afghanistan grâce à un programme mis en place par Rotary International

PolioPlus est ainsi la première et plus importante campagne de santé publique entreprise par une organisation non gouvernementale Grâce à son réseau international de bénévoles sur le terrain, le Rotary participe à la livraison des vaccins et aux actions de mobilisation sur le terrain, et règle les questions d’ordre logistique en coopération avec les ministères de la santé des pays concernés, l’OMS, l’UNICEF, et le CDC d’Atlanta, la Fondation Bill & Melinda Gates.

fc248990_jpg-97559-low[1]Bill Gates, cofondateur et coprésident de la Fondation Bill & Melinda Gates

À fin 2012, le Rotary a versé plus de 1 milliard dollars1 destinés à la vaccination de plus de deux milliards d’enfants dans 122 pays.

end polio

En 2015, seuls deux pays connaissent encore cette maladie sous forme endémique : Afghanistan, et Pakistan.

http://www.endpolio.org/docs/default-source/default-document-library/l-afrique-d%C3%A9barrass%C3%A9e-de-la-polio-kit.pdf?sfvrsn=2

 Les programmes éducatifs : Les bourses d’études. 

La Fondation Rotary offre chaque année quelque 1 000 bourses d’études d’un an (voire de deux ans) à des étudiants qui partent à l’étranger et qui ont pour mission de se comporter comme des « ambassadeurs du Rotary ». Ces bourses ne sont pas autorisées aux Rotariens, à leurs enfants et alliés : elles bénéficient à des jeunes parrainés par des Rotary-clubs. Outre l’aspect financier, les Rotariens accueillent ces boursiers et leur servent de conseillers.

scholarship2

gridCe programme de bourses a été lancé en 1947, en hommage au fondateur du Rotary, Paul Harris, qui venait de décéder. Depuis la création du programme, plus de 36 000 étudiants en ont bénéficié. Pour l’année 2009-2010, ce sont près de 700 bourses pour un montant de 16,2 millions de dollars qui ont été allouées à des étudiants originaires de 70 pays différents.

Les  » échanges de groupes d’études « 

Ce programme permet à des équipes de quatre professionnels non Rotariens (âgés de 25 à 40 ans) de séjourner pendant quatre semaines dans un pays étranger. Il s’agit d’un échange entre deux « districts » (groupes de clubs) de pays différents qui reçoivent à tour de rôle ces « groupes d’étude » afin de savoir comment y est exercé leur propre métier et de découvrir une culture et un mode de vie différents. Un Rotarien expérimenté accompagne ces quatre professionnels.

En 2009-2010, la Fondation a financé 568 équipes pour un montant total de 4,5 millions de dollars.

Les « centres du Rotary pour études internationales sur la paix et la résolution des conflits.   

Quatre-vingt étudiants sont sélectionnés chaque année depuis 2002 à travers le monde pour étudier pendant deux ans les relations internationales, la paix et la résolution des conflits dans l’une des six universités partenaires situées aux États-Unis, au Japon, en Argentine, en Angleterre, en Australie et en Suède, délivrant un diplôme de niveau master, ou pour préparer en un trimestre un certificat en paix et résolution des conflits en Thaïlande. Les candidats à ces bourses doivent démontrer un engagement envers la paix au travers d’activités professionnelles ou bénévoles. Une fois diplômés, ces boursiers sont appelés à travailler dans des organisations internationales ou auprès de gouvernements en vue de jouer un rôle en faveur de la paix.

 Les programmes humanitaires.   

La Fondation Rotary a consacré en 2008-2009 quelque 47 millions de dollars à ses programmes humanitaires, autres que PolioPlus.

new_trfexpenditureFR

 Les « subventions de contrepartie ».                                                      

Lorsque plusieurs clubs d’un ou de plusieurs pays s’associent pour monter une action internationale à caractère éducatif ou humanitaire, ils peuvent demander à la Fondation de compléter (de 5 000 à 200 000 dollars) les fonds qu’ils ont réunis pour la financer. La présence d’au moins un club ou district dans le pays de l’action est obligatoire. Les actions admissibles doivent répondre à un besoin d’une collectivité, tel que la construction d’un puits d’irrigation, l’achat d’équipement agricole ou médical, d’ambulances ou encore la formation d’enseignants.

 Programmes d’échanges de jeunes :

 Échanges scolaires.             

Le Rotary offre à quelque 7 000 jeunes âgés de 16 à 18 ans, enfants de Rotarien ou non, l’opportunité de séjourner dans des familles, rotariennes ou non, dans de nombreux pays du monde au cours d’une année scolaire afin d’y acquérir en plus de la langue, une ouverture sur le monde. L’adolescent vit la vie de sa famille d’accueil, suit les mêmes études que les jeunes de son âge, et est suivi par un parrain Rotarien de la localité en vue du bon déroulement de son séjour.

échange de jeunes

Student

En retour, les familles s’engagent à recevoir pendant une durée équivalente, un jeune étranger provenant d’un pays pas forcément identique à celui où s’est rendu leur propre enfant.

 Échanges familiaux d’été.                                                                                  

Ces échanges s’adressent à des filles et garçons de 15 à 18 ans, enfants de Rotariens ou non, mais parrainés par un Rotary-club. Les jeunes sont accueillis comme enfants supplémentaires dans des familles étrangères rotariennes ou non, pendant quelques semaines durant l’été. Les jeunes étrangers sont accueillis en France dans les mêmes conditions et durant le même été. Le but de ces échanges est de faire connaître aux jeunes de nouveaux pays, modes de vie et cultures et de promouvoir ainsi la compréhension et l’amitié internationales : le langage n’intervient que comme un moyen de contact, car il s’agit d’échanges culturels et touristiques et en aucun cas linguistiques.

Effectifs :

Le nombre de rotariens dans le monde est de 1 207 102 au 30 septembre 2014 répartis comme suit :

Capture d’écran 2015-07-13 à 22.11.33

La France compte 33 488 Rotariens, la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg 10 547 et la Suisse 12 179.

Le nombre de Rotary Clubs dans le monde est de 34 823 au 30 septembre 2014, dont 1 057 en France, 263 en Belgique et Grand-Duché de Luxembourg et 209 en Suisse.

Capture d’écran 2015-07-13 à 22.15.11

Qualité de membre :

 Par ses statuts, le Rotary se définit lui-même comme une organisation non-partisane et non-sectaire.

 Membres actifs :    

Les conditions générales pour être membre actif sont d’occuper (ou avoir occupé) un poste à responsabilités dans le monde des affaires ou une profession libérale, de pouvoir respecter les règles d’assiduité et de participer aux actions du club. En 2007, le Rotary propose aux clubs d’accepter l’admission de décideurs locaux sortant de ces critères professionnels (monde des affaires et professions libérales) mais qui ont fait preuve au travers de leurs qualités dans le cadre de leurs activités personnelles dans leur collectivité.

Il existe également des conditions particulières au niveau de chaque club, puisque les membres sont censés vivre ou travailler dans la ville du club ou sa région et que chaque club devrait limiter le nombre de membres représentant un domaine d’affaires ou une profession à 10 % du nombre de ses membres.

La qualité de membre actif s’obtient par cooptation, c’est-à-dire par invitation par le biais d’un rotarien.

 Membres d’honneur :  

La qualité de membre d’honneur est donnée par un Club Rotary à des personnes qui se sont distinguées dans la réalisation des principes rotariens ou qui ont fait preuve d’un soutien constant à la cause du Rotary. En principe, la qualité de membre d’honneur est conférée seulement dans des cas exceptionnels, mais on constate que le Rotary propose traditionnellement la qualité de membre d’honneur aux chefs d’États ou a des personnalités marquantes ou, de manière générale, à des responsables politiques y compris au niveau local.

Les membres d’honneur sont exempts du paiement du droit d’admission et des cotisations. Ils n’ont pas de droit de vote et ne sont pas éligibles à un quelconque poste dans leur club. La qualité de membre d’honneur est limitée dans le temps et se termine automatiquement à l’issue de la durée fixée, couramment un an. Cette durée peut être prorogée, ou la qualité de membre d’honneur être révoquée à tout moment.

 L’engagement du Rotary envers la paix :

Durant 110 années d’action, le Rotary, la plus ancienne et la plus internationale des organisations de service au monde, a témoigné, au travers de ses paroles et de ses actes, de son soutien envers la paix, que ce soit avant, durant ou à l’issue de périodes de conflits.

 Le Rotary International, à travers ses Rotariens, travaille quotidiennement à la paix dans le monde, dans le cadre de bourses d’études, de programmes d’échanges de jeunes, d’échanges de groupes d’étude, de subventions humanitaires, de subventions de contrepartie, et en particulier de son programme, les Centres du Rotary pour études internationales sur la paix et la résolution des conflits.

 Le Rotary International dessert 1,3 million de Rotariens qui partagent des points de vue différents sur nombre de sujets. Le Rotary International considère que les Rotariens sont libres de soutenir toute cause qui leur tient à cœur mais ne soutient ni ne condamne l’action d’aucune entité politique.

Stephen Killelea, Founder and Executive Chairman, Institute for Economics and Peace, speaks at the Rotary Peace Symposium - Plenary Session 3, Rotary International Convention, 5 June 2015, Sao Paulo, Brazil.

 En ces temps de crise, le Rotary est plus que jamais déterminé à réaffirmer son engagement à atteindre ses objectifs de bonne volonté et d’entente entre les peuples.

11062315_1069438869740147_2281386013944197384_n

 Le Rotary et l’UNESCO :

 En 1943, une conférence rotarienne à Londres sur l’éducation et les échanges culturels est à l’origine de la création de l’UNESCO.

Depuis 1993, le Rotary possède deux représentants auprès du siège de l’Organisation à Paris,

 Publications rotariennes :

 Le Rotary publie en anglais une revue officielle The Rotarian, distribuée à quelque 500 000 lecteurs à travers le monde.

Trente et une autres revues dites régionales sont également publiées en 22 langues, distribuées dans 133 pays à quelque 715 000 exemplaires.

Quatre  d’entre elles sont publiées en tout ou partie en français, dont                     » Le Rotarien « , édité en français à 39 000 exemplaires à destination d’abonnés français et francophones d’une quarantaine de pays ou régions géographiques et « Rotary Contact » publié en français et néerlandais à destination des 10 000 Rotariens de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg.

 Activités rotariennes sur Internet :

 Le Rotary a démarré la construction de  Rotary e-Clubs – sur Internet.

Il s’agit de clubs dont les membres se réunissent en ligne via Internet. Le Conseil de législation du Rotary International de 2010 a officialisé le programme des Rotary e-clubs comme élément permanent du Rotary International à raison de 2 clubs par District.

Actuellement, le Rotary compte plus de 100 Rotary e-clubs dont le « Rotary e-club 9920 Francophone » en est le 1er d’expression française. Le Conseil de législation de 2013 vient de supprimer la limitation de leur nombre.

E Club

Le Rotary est actif aussi à travers le site «https://www.rotary.org».