Le Rotary au service de l’humanité

Le Rotary Club La Baule Atlantique a reçu le mercredi 29 novembre dernier André Follen, Gouverneur du District 1510 (Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Sarthe, Vendée, Deux Sèvres) qui a rappelé quelques fondamentaux : 

le Président du club Michel Renaudineau etble Gouverneur du District André Follen

« le Rotary International dont la devise est Servir d’abord, est par définition au service de l’humanité, mais commence aussi à notre porte. Si notre force réside dans l’expérience et le savoir-faire, notre faiblesse est bien dans le faire savoir »,

a-t-il souligné, déplorant le manque de communication qui entraîne une méconnaissance du Rotary. Le Rotary International créé en 1905 à Chicago par Paul Harris, compte à ce jour environ 1.300.000  Rotariens dans près de 200 pays répartis en 535 District totalisant 35.300 clubs.

La Fondation Rotary qui a fêté cette année son centenaire est juridiquement et financièrement distincte du Rotary, dont elle soutient les buts et les missions, et l’aide à promouvoir l’entente entre les peuples au travers de programmes éducatifs et humanitaires, tant au niveau local que national et international. Elle est financée par des contributions volontaires venant ou non des Rotariens.

Remise hèque 1

C’est donc en toute logique que le Rotary club La Baule Atlantique a remis un chèque de 1.000,00 € au Gouverneur en faveur de la Fondation Rotary.

Vu dans la Presse

Ouest-France 7-12-2017

Action écologique du Rotary-Club La Baule-Atlantique.

La protection de l’environnement et la lutte contre la déforestation sont au cœur des actions du Rotary International en faveur de la sauvegarde de la Planète.

Plantation arbresle Maire de Mesquer Jean-Pierre Bernard (3e dr.) son adjoint Gilles Chassier (2e dr.) le Président du rotary-Club La Baule Atlantique (la pelle à la main) entourés par des Rotariens

C’est dans ce but que Ian Riseley Président, cette année, du Rotary International, a demandé à tous les Rotary-Clubs de planter des arbres avant le 22 avril 2018, date choisie pour célébrer la Journée de la Terre.

Le mercredi 15 novembre dernier le Rotary club La Baule Atlantique a procédé à une plantation d’une quinzaine de pins à Mesquer dans le  Parc paysager Allée de la Barge à Quimiac.

Le Maire de Mesquer, Jean-Pierre Bernard, en remerciant le Rotary club La Baule-Atlantique pour cette plantation de pins qui compenseront ceux tombés lors de précédentes tempêtes, a tenu à préciser que sa commune n’utilisait plus, depuis 8 ans le moindre pesticide.

Vu dans la PresseArticle Ouest France Plantation arbres

 

L'Echo de la Presqu'Île 24-12-2017 001

Une action en faveur De L’IEM de L’Estran

Le Rotary Club  » La Baule Atlantique  » a organisé une vente aux enchères de tableau au profit de l’Institut  d’Education Motrice de l’Estran à Saint-Nazaire. Il s’agissait d’œuvres réalisées par des adolescents des collèges Éric Tabarly et Grand’Air à La Baule, Gambetta à Saint-Nazaire, et de la  MJC de La Baule, sensibilisés par cette action au profit d’enfants poly-handicapés, mais également de tableaux en chocolat réalisés par Bruno Baconnais Maître pâtissier au Restaurant de l’Océan.  
Fichier 16-10-2017 16 43 49

Michel Renaudineau remet un chèque de 1.500,00 € à Madame Thérèse Loquais, Directrice de l’IEM de l’Estran

L’IEM de l’Estran a pour mission d’aider chaque enfant, à partir de ses besoins et potentialités, à atteindre un maximum d’autonomie motrice, ainsi qu’une insertion sociale la plus harmonieuse possible. L’action du Rotary Club La Baule Atlantique a donc permis de participer, à hauteur de 1500 €, au projet de mise en place d’outils de communication avec contrôle oculaire, à savoir : PC eye go, bras de fixation sur fauteuil, logiciel de communication Axelia, tablette Microsoft W 10 Surface 3 de 128 Go, enceinte Bluetooth.

fauteuil                                                                       

Vu dans la Presse

L'Echo de la Presqu'Île 20 -10- 2017

Ouest France 16 -10-2017

L’ Action professionnelle au service des jeunes.

Chaque Rotarien étant par définition un ambassadeur de sa profession, l’Action professionnelle est la bannière sous laquelle se rangent les Rotariens pour « reconnaître la dignité de toute profession utile», témoigner de leur volonté de respecter « les règles de haute probité dans l’exercice de toute profession », aider les jeunes dans leur orientation.

Lors du séminaire Action professionnelle en septembre dernier, le District 1510 (les départements de Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Sarthe et Vendée) a auditionné 35 candidats pour le Prix des Apprentis (25 candidats) et le Prix des Jeunes Entrepreneurs (10 candidats). Parmi eux, le secteur 44 Ouest (qui comprend les Rotary clubs de Châteaubriant, Guérande, La Baule, La Baule Atlantique, Pornic, Pornichet, Saint-Nazaire et Savenay) en avait sélectionné 8. C’est lors de la réunion Interclubs du 44 Ouest le jeudi 5 octobre, que le Rotary club La Baule Atlantique a accueilli la remise des Prix de l’Action Professionnelle, en présence d’André Follen gouverneur 2017-2018 du District 1510.
6B8BE4C2-352C-45EB-9602-63ECA43F0680Encadrant les 5 lauréats : André Follen gouverneur actuel (au centre), Jean Reynaud gouverneur nommé pour l’année rotarienne 2019-2020 (1er g.) et Catherine Bailhache adjointe du gouverneur (1re dr.).

Lauréats du Prix des Apprentis : Alban Daguin 2e prix catégorie métiers du bâtiment, Florian Caillaud 3e prix de cette même catégorie, Vincent Quiniou 1er prix catégorie métiers à tendance artistique.
Lauréats du Prix des Jeunes Entrepreneurs : Coralie Vanauberg 3e prix catégorie artisanat, Denis Saffray 3e prix catégorie services et commerces.

Rencontre Internationale avec le Rotary Club La Baule Atlantique


Pendant cinq jours, du 13 au 18 septembre 2017, à l’initiative de son Président, Michel Renaudineau, le Rotary-Club La Baule-Atlantique a reçu des membres ukrainiens des clubs de Kharkov-Multinational, de Tchetnihov et de son Club contact, le Rotary-Club francophone Kiev-Honoré de Balzac, ainsi que les représentants belges des Rotary-Clubs de Liège, Liège-Ouest, Liège-Sud et de son nouveau club contact le Rotary-Club de Liège-Pont des Arches.

0Echange de fanions entre les Rotary Clubs La Baule-Atlantique et Liège Sud et Liège Ouest

Montage

Echange de fanions entre les Rotary Clubs La Baule-Atlantique et Liège et Liège Pont des Arches  

Ce séjour fut ponctuée de réunions de travail des sections des Comités Inter-Pays (CIP) Ukraine-France, Belgique-Ukraine et Ukraine-Belgique, de soirées officielles, mais également de visites, de balades, et de déjeuners décontractés est animés.    

Parmi les participants nous avons pu noter la présence de Bertrand Baranosvski, Past Gouverneur, Coordinateur National des Comités Inter-Pays Français, de Marcel Tilkin, Coordinateur National des Comités Inter-Pays Belges et Luxembourgeois, d’Olga Zmievskaya, Présidente fondatrice du Rotary- Club Kharkov-Multinational et Présidente de la section ukrainienne du Comité Inter-Pays Belgique-Ukraine et de Vladimir Pylypenko Président de la section ukrainienne du Comité Inter-Pays France-Ukraine, suite à la démission de Rotary de son Président, la section française de ce CIP est en cours de restructuration dans un autre District.

Montage ter

Echange de fanions entre les Rotary Clubs Rennes et La Baule Atlantique

de Kiev Honoré de Balzac et de Liège Pont des Arches

Au cours de cette manifestation Michel Renaudineau a remis la distinction de Paul Harris Fellow 1 saphir (PHF+1) à Jean-Marie Queyroux, Président fondateur du Rotary-Club La Baule-Atlantique. 

PHF J-M Queyroux

Michel Renaudineau  remettant  la distinction de Paul Harris Fellow 1 saphir (PHF+1) à Jean-Marie Queyroux

André Follen, Gouverneur du District 1510, ainsi que notre ami Jacques Pieuchot, Past-Président du Rotary Club Savenay Sillon de Bretagne, sont venu saluer les participants de cette rencontre.

FullSizeRender

Devant la porte Saint Michel à Guérande, au centre Le Gouverneur André Follen

67ème SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL DE L’OMS POUR L’AFRIQUE

Le 30 Août 2017, Victoria Falls, Zimbabwe : Interventions au nom du Rotary International de Marie-Irène Richmond Ahoua, Past Gouverneur, membre de la Commission Régionale Polio Plus du Rotary International.

IMG_2902Marie-Irène Richmond Ahoua

« Nous félicitons chaleureusement l’OMS et tous les pays pour les progrès significatifs réalisés dans la lutte contre plusieurs maladies endémiques, en particulier dans le cadre de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite. Nous sommes convaincus que la Région africaine dispose de tous les moyens pour aboutir très prochainement à la Certification ».

Marie-Irène Richmond Ahoua a exhorté les États membres à concentrer leurs efforts et leurs énergies sur la qualité de la surveillance épidémiologique afin de détecter étui d’arrêter la circulation de nouveaux virus. « Notre ambition est de rester avec zéro cas de polio », a-t-elle déclaré et a rappelé aux délégués que « l’opportunité est là de finalement remporter une victoire historique décisive sur cette maladie très invalidante ».

A la Convention du Rotary International qui s’est déroulée à Atlanta en juin dernier et dans le cadre des festivités marquant le Centenaire de la Fondation Rotary du Rotary International, nous nous sommes engagés à mobiliser 50 millions de dollars tous les ans au cours des trois prochaines années. Ce montant sera triplé par la Fondation Bill et Melinda  Gates. Le Rotary pourra dès lors injecter une contribution additionnelle de 450 millions de dollars dans ce Programme.

Au nom du Rotary International, Marie-Irène Richmond Ahoua a réaffirmé la volonté et la disponibilité de tous les Rotariens du monde entier de travailler avec l’OMS et tous les partenaires pour réaliser «l’une des plus grandes réalisations de la santé mondiale».

Le Rotary club La Baule Atlantique s’investit auprès des enfants.

Association à but non lucratif dont les membres sont des personnels du bloc opératoire de la Cité Sanitaire de Saint-Nazaire, les P’tits Doudous améliorent le vécu des enfants qui doivent subir une intervention chirurgicale en diminuant leur stress par un petit cadeau (notamment un doudou pour les plus petits). Pour les enfants         de 3 à 12 ans, « Le héros c’est toi ! » est un jeu interactif sur tablette multimédia qui accompagne l’enfant depuis sa chambre jusqu’à son entrée en salle d’opération, en lui expliquant de façon ludique ce qu’il vit. Ainsi diverti, sa journée opératoire lui paraît plus courte et plus douce.

Petits Doudous 1(3)

Sophie Chesnel, Michel Renaudineau, Laurence Richard Payen, – Jean-Marie Queyroux

Grâce a sa participation à un vide grenier, le Rotary club La Baule Atlantique a offert deux tablettes multimédia aux P’tits Doudous de Saint-Nazaire. Ces tablettes ont été remises à Sophie Chesnel présidente de l’association et au docteur Laurence Richard Payen, par Michel Renaudineau président du Rotary club  La Baule Atlantique  et Jean-Marie Queyroux.

 

Le Rotary noue un nouveau partenariat stratégique avec l’Institut pour l’économie et la paix

Que veut-on dire lorsque l’on parle de paix ? Est-il possible de le mesurer ? Quelles sont les conditions favorisant la paix et comment le Rotary peut-il aider à les mettre en place ?

Le Rotary cherche à répondre à ces questions et a noué un partenariat stratégique l’, véritable leader dans les études sur la paix et les conflits.

1_IEP_LOGO_HERO_BLACK-1024x855

L’institut a créé un cadre de travail conceptuel sur la  qui identifie et mesure les attitudes, les institutions et les structures qui créent et maintiennent des sociétés en paix. Cela inclut par exemple un environnement commercial sain, un gouvernement qui fonctionne correctement et la libre circulation de l’information.

Au travers de ce partenariat, le Rotary va travailler avec l’institut pour créer :

  • Une plateforme de formation en ligne contenant des webinaires et des outils interactifs que les membres du Rotary et les diplômés de la paix pourront utiliser pour améliorer leur expertise. Cela leur montrera comment mettre en œuvre de nouvelles méthodes de construction de la paix et mobiliser les populations pour résoudre les causes sous-jacentes des conflits.
  • Des ateliers sur la paix positive financés par des subventions mondiales et organisés par des Rotary clubs du monde entier. L’objectif est de favoriser la mise en œuvre d’actions locales dans les domaines de la paix et de la résolution des conflits qui soient à la fois concrètes et percutantes.

Ce partenariat permettra aux membres du Rotary, aux diplômés de la paix et à d’autre de concevoir et de monter des actions plus efficaces et de promouvoir la paix de manière plus large, des éléments essentiels si nous voulons atteindre nos objectifs humanitaires dans chaque communauté

Les futurs Présidents du Rotary International.

La commission de nomination du président du Rotary International a sélectionné Barry Rassin, du Rotary club d’East Nassau (Bahamas), qui deviendra officiellement président 2018/20192019 du Rotary International le 1er septembre 2017 si aucune candidature en opposition n’est présentée d’ici là. et Mark Daniel Maloney, du Rotary club de Decatur (États-Unis), qui deviendra officiellement président 2019/2020 du Rotary International le 1er octobre 2017 si aucune candidature en opposition n’est présentée d’ici là.

En tant que président, Barry Rassin souhaite renforcer notre image publique et utiliser les outils numériques pour optimiser la portée du Rotary.

Barry RassingBarry Rassin 

« Ceux qui savent le bien réalisé par les Rotary clubs souhaitent les rejoindre et nous devons trouver de nouveaux modèles Effectif qui permettent à ceux intéressés par notre mission de participer. » affirme-t-il. « Une fois le Rotary plus visible, nous attirerons des individus qui veulent appartenir à et soutenir une organisation qui fait tant de bien dans le monde. »

Barry Rassin est titulaire d’un MBA en Santé et Administration hospitalière de l’université de Floride, et il est le seul membre du collège américain des directeurs de services de santé des Bahamas. Il vient de prendre sa retraite après 37 ans à la présidence de Doctors Hospital Health System auprès de qui il reste conseiller. Il est membre à vie de l’association hospitalière américaine et il a occupé de nombreux postes d’administrateurs, notamment au Quality Council of the Bahamas, au Health Education Council et à la confédération des employeurs.

Rotarien depuis 1980, M. Rassin a occupé la fonction d’administrateur du Rotary et il est actuellement vice-président de la Fondation Rotary. Il a aussi été training leader du Rotary et, plus récemment, l’aide du président 2015/2016 du Rotary K.R. Ravindran.

Il a reçu le prix Servir d’abord, plus haute distinction du Rotary, et plusieurs prix humanitaires pour son travail à la tête des efforts de secours menés par le Rotary en Haïti après le séisme de 2010. Avec son épouse Esther, ils sont Donateurs majeurs et Bienfaiteurs de la Fondation Rotary.

La nomination de Barry Rassin advient à la suite du décès de Sam OWORI, survenu seulement deux semaines après le début de son mandat de président élu du Rotary International.

« Les clubs sont au cœur du Rotary, c’est là que tout se passe », affirme M. Maloney.

Mark Daniel Maloney Mark Daniel Maloney

Avocat de profession. Il souhaite impliquer les clubs sur le terrain et préserver la culture du Rotary, celle d’une organisation composée de membres qui montent des actions, tout en étudiant de nouvelles approches régionales pour favoriser la croissance. « Grâce à l’éradication de la polio, le Rotary jouira d’une meilleure réputation et de nombreuses opportunités se présenteront à nous », ajoute-t-il. « Nous avons le potentiel de devenir le moteur mondial pour faire le bien ».

Mark Maloney est directeur du cabinet d’avocats Blackburn, Maloney and Schuppert LLC, spécialisé dans la législation fiscale, la planification successorale et le droit agricole. Il représente de grandes exploitations agricoles dans le Sud-est et le centre des États-Unis, et il a présidé la commission agricole du barreau américain dans le domaine de la fiscalité. Il est membre du barreau américain et de l’Alabama, et du Alabama Law Institute.

Mark Maloney est actif dans la communauté religieuse de Decatur où il préside le conseil financier de son église et le conseil d’administration d’une école catholique locale. Il a aussi été président de la Community Foundation of Greater Decatur et de Morgan County Meals on Wheels, ainsi qu’administrateur de United Way of Morgan County et de la Chambre de commerce du comté de Decatur-Morgan.

Rotarien depuis 1980, il a occupé les fonctions d’administrateur du Rotary et de la Fondation, de vice-président de la Fondation Rotary, d’aide du président du Rotary, de coordinateur de zone, de président des commissions Vision pour l’avenir et Convention 2014 de Sydney, et de membre des commissions Vérification des opérations et Centres du Rotary pour la paix. Il a reçu les distinctions pour services éminents et pour services rendus de la Fondation Rotary. Avec son épouse Gay, ils sont PHF, donateurs majeurs et membres de la Société des testateurs.

Composition de la commission de nomination : Anne L. Matthews, Rotary club de Columbia East (États-Unis), responsable de la commission ; Ann-Britt Åsebol, Rotary club de Falun-Kopparvågen (Suède) ; Örsçelik Balkan, Rotary club d’Istanbul-Karaköy (Turquie) ; James Anthony Black, Rotary club de Dunoon (Écosse) ; John T. Blount, Rotary club de Sebastopol (États-Unis) ; Frank N. Goldberg, Rotary club d’Omaha-Suburban (États-Unis) ; Antonio Hallage, Rotary club de Curitiba-Leste (Brésil) ; Jackson S.L. Hsieh, Rotary club de Taipei Sunrise (Taïwan) ; Holger Knaack, Rotary club d’Herzogtum Lauenburg-Mölln (Allemagne) ; Masahiro Kuroda, Rotary club d’Hachinohe South (Japon) ; Larry A. Lunsford, Rotary club de Kansas City-Plaza (États-Unis) ;; P.T. Prabhakar, Rotary club de Madras Central (Inde) ; M.K. Panduranga Setty, Rotary club de Bangalore (Inde) ; Andy Smallwood, Rotary club de Gulfway-Hobby Airport Houston (États-Unis) ; Norbert Turco, Rotary club d’Ajaccio (France) ; Yoshimasa Watanabe, Rotary club de Kojima (Japon) ; et Sangkoo Yun, Rotary club de Sae Hanyang (Corée du Sud).

Le Rotary interroge son management.

Article de Marie-Sophie Ramspacher Les Echos le 20/07 /2017
Association de membres issus des milieux d’affaires et des professions libérales, le Rotary impeccablement organisé en districts et en zones cherche à infléchir le fonctionnement des clubs pour attirer la relève.

 

Le Rotary réfléchit à sa mue. Réseau de décideurs solidaires établi dans le paysage, il s’est toutefois éloigné de son orbite initiale. « Le vœu du créateur, le juriste Paul Harris, était d’encourager les relations professionnelles entre les habitants de différentes nations, au bénéfice de la paix », rappelle Gérard Allonneau, administrateur du Rotary international et à ce titre membre du board of directors (le conseil central) de l’organisation à Evanston (Illinois). Invités à placer leurs compétences professionnelles au service d’autrui  « au-delà des frontières et des nations », les membres, issus des milieux professionnels et des professions libérales, ont démultiplié les projets. « Or le caractère multi-services de l’organisation ne contribuait pas à la clarté de l’image. Les nouveaux membres, et c’est d’autant plus vrai des jeunes, ne s’engagent que lorsque la cause est visible », estime cet ancien chef du département de l’IUT de Poitiers et directeur des études de l’École supérieure de Commerce de Poitiers, membre du Rotary depuis 1990. Par petites touches, Gérard Allonneau essaie désormais de dissocier Le Rotary de son image de société de bienfaisance. « Son rôle n’est pas d’organiser des galas de charité ou des cagnottes mais d’honorer sa devise, Servir d’abord ».

gerard-allonneau 5

Madrid le 26 Novembre 2016, Institute du Rotary International : Intervention de Gerard Allonneau,

Membre du Rotary Club de Parthenay, District 1510, Administrateur 2016/2018 Du Rotary International.

Si le programme phare reste l’éradication de la poliomyélite à travers un programme de vaccination ambitieux « End Polio Now » conduit en partenariat avec la Fondation Bill & Melinda Gates, les porte-drapeaux de l’association accompagnent le programme international de bourses d’études dans le monde, participent à la formation des jeunes ou encore montent des opérations de don de sang.

Donner un autre tempo à cette organisation tentaculaire, composée de zones _correspondant à de vastes territoires géographiques_ hiérarchisées n’est pas une mince affaire. Cette structure, qui a longtemps fait la force de l’organisation présente dans 200 pays, pourrait ralentir son renouveau. La relève pourrait discuter ces process de formation formels, qui conduisent les gouverneurs à suivre de rigoureux séminaires de formation et à recevoir des mains même du président de Rotary International, leur feuille de route. « Les nouveaux membres souhaitent passer à l’action tout de suite, mesurer leur impact, élargir d’emblée leurs horizons et leurs réseaux », évalue Gérard Allonneau.

Comme le ferait un manager, l’administrateur français du Rotary distille désormais dans ses interventions quelques leçons de motivation : « Le rôle du gouverneur est d’encourager les dirigeants du district à cultiver leur enthousiasme et surtout à prendre des mesures précises pour atteindre les objectifs » détaille-t-il, en rappelant les vertus du leadership. « Un chef sera adoubé par les jeunes professionnels s’il est participatif, créatif, décontracté et convivial. Il devra laisser s’exprimer le leadership de chacun et faire place aux opinions divergentes et aux idées nouvelles.  »

L’administrateur, qui encourage l’initiative et la décentralisation des décisions, annonce quelques innovations comme la possibilité d’utiliser des subventions de district pour des projets « innovants », rappelant que « le mouvement n’interdit rien ».

Le Rotary International, qui planche sur sa vision de long terme avec le cabinet Grant Thornton, a également assoupli son organisation en soumettant de nouvelles formes de clubs (satellite, clubs de jeunes professionnels) et de nouveaux statuts de membre (associé, corporate) inspirés des Rotaract, ouverts aux 18-30 ans, sans contraintes de réunions à date fixe avec des cotisations plus faibles. « Les bénévoles que nous cherchons à recruter manquent de temps, occupés sur plusieurs fronts et engagés auprès de leur famille. C’est une variable à intégrer  ».

Preuve du changement d’ère, le Rotary parle numérique. Habitués à retrouver leurs amis dans un « nuage », les jeunes Rotariens devraient apprécier la plateforme My Rotary, et pourront tenir des réunions en ligne, fidèles en quelque sorte à l’étymologie du nom _Rotary symbolisant la rotation des lieux de réunions. « La demande des jeunes est affective et leur besoin d’appartenance à un groupe est palpable. Quelle que soit sa finalité, une organisation devra se considérer comme une « famille » et soigner l’aventure collective ». En France, le Rotary a plus que jamais besoin de sang neuf.